MUNDI PLANTARUM

l'encyclopédie des plantes en ligne des jardins du Florilège

Cela fait déjà quelques temps qu'on en parle.

 Cela fait surtout des années qu'on y travaille:
déjà 26ans de façon raisonnée et 30ans de façon passionnée.

 

Le vendredi 17 mai 2019
Lors des journées des plantes de Chantilly

Nous mettons en ligne officiellement, la première version.

 

 

Vous allez nous dire: "des encyclopédies des plantes en ligne, il y en a déjà beaucoup".

c'est vrai!

Beaucoup de fiches 'plantes' liées à des sites commerciaux.
Beaucoup de recueils de photos ou de descriptions de plantes d'amateurs, de passionnés.
Beaucoup de Blogs, de forums où les idées s'échangent.

Même si ces sites proposent des informations souvent intéressantes, elles sont rarement vérifiées, parfois aléatoires, parfois totalement subjectives (ce qui n'est pas forcément une critique).  
On y trouve des informations sur les plantes les plus courantes rencontrées dans les commerces de grandes distributions et donc dirigées par une certaine mouvance, liée à la mode, souvent incomplètes ou peu précises; ou encore ciblées et cantonnées par un seul intérêt ou une seule passion.

300    

350    

 

Ce qui nous différencie

Réaliser une encyclopédie des plantes exhaustive est illusoire, impossible. l'Homme n'a pas encore découvert toutes les plantes qui existent sur terre, de toute façon.

Mais c'est pourtant notre leitmotiv, la force qui nous anime.

Même si aujourd'hui, nous avons rassemblé une foule d'informations, d'images, sur une quantité invraisemblable (50.000 au moins) de plantes, de tous genres, espèces et variétés, anciennes, oubliées, nouvelles, inédites; le travail a réaliser reste titanesque.

Nous n'avons donc encore rien fini !

et nous en sommes même encore loin.

 

Ce que vous allez d'abord découvrir dans Mundi Plantarum en mai

Les premières fiches de plantes différentes:

Des photos claires, explicites afin de reconnaitre les spécificités de chaque variété

Une description générale racontant l'origine de la plante, son histoire, ses exigences, ses qualités et ses usages, son statut dans la nature et en culture.

Une description de sa physiologie détaillant sa morphologie point par point

Une description de la physiologie de ses feuilles en particulier, phyllodes, frondes,...

Une description de la physiologie de ses organes reproducteurs: inflorescences, graines, fruits,...

 

Vous pourrez parcourir les fiches via les listes que vous générerez vous mêmes suivant vos critères de sélection.

Nous parlerons de toutes les familles de plantes: arbres, arbustes, conifères, vivaces, annuelles, bambous, graminées, mousses, fougères, cactées, plantes grasses, palmiers, plantes grimpantes, lianes, plantes carnivores, orchidées, roses,...
Avec le même soucis de rigueur, de précision et de professionnalisme.
 

Nous nous entourons des meilleurs spécialistes dans les domaines invoqués, afin de mettre de l'ordre dans les nomenclatures, de clarifier les problématiques de classification et donc de prendre parti sur ce qui nous semble le plus cohérent et le plus juste.
Nous travaillons avec des scientifiques de terrains, qui inventorient le patrimoine mondial végétal naturel et ce aux quatre coins du monde.
Nous nous accompagnons de nombreux chasseurs de plantes et d'images afin d'enrichir, de diversifier nos sources.

les noms utilisés sont ceux que nous jugeons exacts, reconnus, en concertation raisonnée, notamment avec la Royal Horticultural Society, Kew Gardens, Le Missouri Botanical Garden, The New York Botanical Garden, le Royal Botanic Garden Edinburgh, les Conservatoire et jardin botaniques de la ville de Genève, United Nations decade on Biodiversity, et bien d'autres; et leurs représentants les plus notoires.

Les synonymes sont également repris afin de réduire au maximum les doutes possibles.
Nous travaillons d'ailleurs sur un outil connexe, une liste de synonymes facile à utiliser et permettant de trouver la plante qu'on cherche, sans se tromper.

 

Ce coup d'envoi, n'est qu' un début.

Mois après mois, Mundi plantarum sera complétée, implémentée de nouvelles fiches, de nouvelles plantes, de nouvelles observations, de nouvelles images.

De petite,  aujourd'hui, Mundi plantarum deviendra un énorme outil de recherche autour de la plante, un conservatoire d'informations, de notes, d'observations.

Elle sera toujours en expansion, en vue de se compléter, au rythme des nouvelles découvertes, qu'elles soient botaniques ou horticoles. Comme notre univers, elle ne se terminera jamais.

Cet outil original sera donc disponible à partir du 17 mai 2019 via un abonnement au prix modique de 2€ par mois.
Des conditions spéciales seront offertes aux premiers abonnés.
Plus de détails suivront d'ici là.

 

RETROSPECTIVE 2018 - SINGAPOUR - 2/6

In Singapore, the places to find nature are numerous. Besides the best known and visited, there are many others that fulfill an undeniable role. The policy of the city is that every inhabitant can enjoy a green place less than 20 minutes walk from his home. To the west of the central point, there is a narrow but long band of 7km gathering 3 parks in a row: Kent Ridge Park, Hort Park and Mount Faber Park, mixing urban jungle literally and didactic park and horticultural, as the Hort Park. There are easily accessible pathes or very steep trails, as well as footbridges that take us to the treetops. They all give happiness and freshness to cyclists, runners, pedestrians. The vegetation is luxuriant, natural but tamed or organized. The fauna flourishes there simply, in cohabitation with the man.

 

 

 

HORT PARK

True window of greenery on the city, It is about the most structured part of the park. An entire area is reserved for a production nursery that supplies all the parks.

      

 

Hort Park is composed of several thematic gardens that follow one another: the silver garden, the blue garden, the garden that can be eaten!

   

  

  

 

There are also many special plants, amazing, like this banana tree:

  

 

Laurent was happy :-) He had the banana.

 

  

  

  

 

Hort Park, a garden in the city, far from an utopia, a necessity.

RETROSPECTIVE 2018 - SINGAPOUR - 2/6

A Singapour, les lieux de nature sont nombreux. A côté des plus connus et visités, il y en a bien d'autres qui remplissent un rôle indéniable. La politique de la ville veut que chaque habitant puisse profiter d'un lieu vert à moins de 20 minutes à pied de son logement. A l'ouest de la pointe centrale, on trouve une bande étroite mais longue de 7km regroupant 3 parcs en enfilade: Kent Ridge Park, Hort Park et Mount Faber Park, mélant jungle urbaine au sens propre et parc à vocation didactique et horticole, comme le Hort Park. On y trouve des sentiers faciles d'accès ou très escarpés, ainsi que des passerelles qui nous balladent à la cime des arbres. Tous y trouve du bonheur et de la fraicheur, cyclistes, coureurs, piétons. La végétation est luxiriante, naturelle mais domptée ou organisée. La faune s'y épanouit simplement, en cohabitation avec l'homme.

 

 

 

HORT PARK

Véritable fenêtre de verdure sur la ville, Il s'agit de la partie la plus structurée du parc. Une zone entière est réservée à une pépinière de production qui alimente l'ensemble des parcs.

      

 

Hort Park est composé de plusieurs jardins thématiques qui se succèdent: le jardin argent, le jardin bleu, le jardin qui se mange !

   

  

  

 

On y trouve aussi beaucoup de plantes particulières, étonnantes, comme ce bananier:

  

 

Laurent en était tout retourné :-) Il avait la banane.

 

  

  

  

 

Hort Park, un jardin en pleine ville, loin d'une utopie, une nécessité.

RETROSPECTIVE 2018 - SINGAPOUR - 1/6

With the month of July, the holidays are announced, a truce for the nursery and the garden. This year, we decided to have fun and go where our heart tells us to go for quite a few years already.
I remember commercials on Liberty TV, for those who remember, with the qualities of the Singapore Arboretum. Yet at that time (2003 or 2004), Gardens by the bay and the famous Marina Hotel did not exist, any more than the ArtScience Museum.

From June 31, our plane takes off from Frankfurt, taking us to Dubai and finally to Singapore. The adventure begins.

From June 31 to July 13

 

GARDENS BY THE BAY

Undeniably, the image of Singapore is this:
A high-tech city, at the forefront of technology, much more modern than our old medieval or ancient carcasses, which make, however, dreaming asians. They dream of Europe, but they are not inspired by it. They are determined to look to the future in which they are already living.
But their futuristic city is in more ways than one:

Because Singapore is also this: An exuberant jungle where human works are inspired by nature. it is no longer a question of producing, constructing and throwing away, as we are still doing too much in Europe, but of creating harmony, observation of natural rules, mimicry and, above all, profound respect.

 
SUPERTREES GROVE

The Supertrees Grove is, without any questions, the symbol of these 101 hectares of gardens. Like natural trees, they bring beneficial shade when the sun is at its zenith, but not only.
They host an atypical flora in an original conservatory of ferns, vines, tillandsia, bromelias and rare orchids, sometimes endangered.
They are equipped with a specific technology, contributing in various ways, to supply the park with energy, via photovoltaic cells; to recover the rainwater, but also to cool the greenhouses via an inverted heat pump system. Each evening a sound and light show completes, magically, the different functions of these sculptures. it is no longer a question that a work, whatever it may be, has only one function. It is important to entertain and entertain the crowds, to attract tourism, but this unique will is not enough in Singapore. This lucrative demand must also be adapted to an ecological framework for recycling. The project is complete and effective.

 

Everywhere, at Gardens by The Bay, the supertrees are part of the landscape.

  

 

Marina bays Sands. From the top of this hotel you can access a unique view of Gardens By The Bay.

  

 

WALKING IN THE GARDENS

In Singapore, it is an existential choice to respect the Earth and all its components in an equal way. Nothing is better, everything is important. Also, the space left to the plants is preponderant. The city-state has understood the stakes of the 21st century and also the essential role of plants in safeguarding life on earth. They are omnipresent, in the city, are an integral part of all amenities. they are pampered, cared for and respected. A modern city for a possible future is a city where the plant is an essential element. They produce the oxygen we breathe, absorb pollution, filter the water we drink, cool the air in hot weather and protect us from wind and rain. They maintain the land and protect it from erosion, they feed and shelter, bring fertilizer, regenerate and generate life.

How can we still slaughter them today in Europe, systematically heralding them?

 

The gardens of the bay are organized. it is true. A nature under the hand of human so that everything is beautiful. Rich of a British heritage, Singaporeans have kept this dexterity to shape the landscape, to choose the richest varieties to create balanced paintings, to infinity.

 

The fun aspect is never put aside. it is important to challenge children and make them aware of the ecological issue and the role of the plant kingdom in our society today.

  

 

The choice of varieties is also important. it is necessary to set up attractive, robust, voluntary and generous plants. They must also be highlighted in order to give them the optimal conditions to give themselves. the win win bet is won.
The politics of this state of dictatorship is astonishing, heckles the apprioris and makes us think in a very strange way.

  

 

From water, life is born. The lotus is one of the amblemes of the city. The plant nourishes and shelters life, this urban turtle will not dispute it. She absolutely does not envy our aquarium turtles.

    

 

A kingfisher.

  

 

 

Keeping the plants is important in Singapore, you understand it and make it known too. For this purpose, in the park, two greenhouses can be visited. They are very different from each other:

CLOUD FOREST

Is certainly the one we prefer. It tends to synthesize an exuberant nature, wild, crazy. With its waterfall of 35m foaming, it plunges us into a huge universe.

  

 

FLOWER DOME

More flowery, necessarily, it is more colorful, sometimes too colorful. The messages that can be read through the stagings, sculptures, are nonetheless revealing. A real human lesson.

  

  

 

A day goes by at Gardens by the Bay, filled with dreams for tomorrow.
We will come back two more times during our stay.

  

RETROSPECTIVE 2018 - SINGAPOUR - 1/6

Avec le mois de Juillet, les vacances s'annoncent, une trève pour la pépinière et le jardin. Cette année, nous avons décidé de nous faire plaisir et d'aller là où notre coeur nous dit d'aller depuis pas mal d'années déjà.
Je me souviens de spots publicitaires sur Liberty TV, pour ceux qui s'en souviennent, ventant les qualités de l'arboretum de Singapour. Pourtant, à cette époque (2003 ou 2004), Gardens by the bay et le fameux Marina Hotel n'existaient pas, pas plus que le ArtScience Museum d'ailleurs.

Dès le 31 juin, notre avion décolle de Franckfort, nous emmenant à Dubai et enfin à Singapour. L'aventure commence.
 

Du 31 juin au 13 juillet

 

GARDENS BY THE BAY

Incontestablement, l'image de Singapour, c'est ceci:
Une ville high-tech, à la pointe des technologies, bien plus moderne que nos vieilles carcasses médiévales ou antiques, qui font pourtant, tant rêver les asiatiques. Ils rêvent d'Europe, mais ne s'en inspirent pas pour autant. Ils sont déterminés à porter leur regard vers le futur, dans lequel ils vivent déjà.
Mais leur ville futuriste, l'est à plus d'un titre.

Parce que Singapour, c'est aussi ceci: Une jungle exubérante où les oeuvres humaines s'inspirent de la nature. il n'est plus question de produire, construire et jeter, comme nous le faisons encore trop en Europe, mais bien de créer en harmonie, en observation des règles naturelles, en mimétisme et surtout en profond respect.

 
SUPERTREES GROVE

Le Supertrees Grove (le bosquet d'arbres géants) est, sans conteste, le symbol de ces 101 hectares de jardins. A l'image des arbres naturels, ils apportent de l'ombre bienfaisante lorsque le soleil est au zénith, mais pas seulement.
Ils accueillent une flore atypique en un conservatoire original de fougères, vignes, tillandsia, bromélias et orchidées rares, parfois en voie d'extinction.
Ils sont équipés d'une technologie spécifique, contribuant de diverses façons, à alimenter le parc en énergie, via des cellules photovoltaiques; à récupérer l'eau de pluie, mais aussi à refroidir les serres via un système de pompe à chaleur inversée. Chaque soir un spectacle de sons et lumières vient compléter, de façon magique, les différentes fonctions de ces sculptures. il n'est plus question, qu'un ouvrage, quel qu'il soit, ne soit doté que d'une seule fonction. Il est important d'amuser et de divertir les foules, d'attirer le tourisme, mais cette volonté unique n'est pas suffisante, à Singapour. Il faut aussi adapter cette requête lucrative à un cadre écologique de recyclage. Le projet est complet et efficace.

 

Partout, à Gardens by The Bay, les supertrees font partie prenante du paysage.

  

 

Marina bays Sands. Du haut de cet hôtel, on peut accéder à un panorama unique sur Gardens By The Bay.

  

 

BALADE DANS LES JARDINS

A Singapour, c'est un choix existentiel que de respecter la Terre et tout ce qui la compose et ce d'une façon égale. Rien n'est mieux, tout est important. Aussi, l'espace laissé aux végétaux est prépondérante. La cité-état a bien compris l'enjeu du 21ème siècle et aussi le rôle essentiel des végétaux dans la sauvegarde de la vie sur terre. Ils sont omniprésents, dans la ville, font partie intégrante de tous les aménagements. ils sont choyés, entretenus et respectés. Une ville moderne pour un futur possible est une ville où le végétal est un élément essentiel. Ils produisent l'oxygène que nous respirons, absorbent la pollution, filtrent l'eau que nous buvons, rafraichissent l'air par canicule et nous protègent du vent et de la pluie. Ils maintiennent les terres et les protègent de l'érosion, ils nourrissent et abritent, apportent de l'engrais, régénèrent et génèrent la vie.

Comment pouvons nous encore les néglier aujourd'hui en Europe, les héradiquer systématiquement?

 

Les jardins de la baie sont organisés. c'est vrai. Une nature sous la main de l'homme pour que tout soit beau. Riche d'un héritage britannique, les singapouriens ont conservé cette dextérité à façonner le paysage, à choisir les variétés les plus riches pour créer des tableaux équilibrés, à l'infini.

 

L'aspect ludique n'est jamais mis de côté. il est important d'interpeller les enfants et de les conscientiser de l'enjeu écologique et du rôle du règne végétal dans notre société d'aujourd'hui.

  

 

Le choix des variétés est aussi important. il est nécessaire de mettre en place des plantes attrayantes, robustes, volontaires et généreuses. Il faut aussi les mettre en valeur afin de leur donner les conditions optimales pour se donner. le paris du "win win" est gagné.
La politique de cet état de dictature est étonnante, chahute les apprioris et fait réfléchir d'une façon bien étrange.

  

 

De l'eau, naît la vie. Le lotus est un des amblèmes de la ville. La plante nourrit et abrite la vie, cette tortue urbaine ne le contestera pas. Elle n'envie absolument pas nos tortues d'aquarium.

    

 

Un martin-pêcheur.

  

 

 

Conserver les plantes est important à Singapour, vous l'avez compris et les faire connaitre aussi. A cet usage, dans le parc, deux serres peuvent être visitées. Elles sont bien différentes l'une de l'autre:

CLOUD FOREST

Est certainement celle que nous préférons. Elle tend à synthétiser une nature exubérante, sauvage, folle. Avec sa chute d'eau de 35m écumante, elle nous plonge dans un univers démesuré.

  

 

FLOWER DOME

Plus fleurie, forcément, elle est plus colorée, parfois trop colorée. Les messages qu'on peut y lire au travers des mises en scènes, des sculptures, n'en sont pas moins révélateurs. Une véritable leçon humaine.

  

  

 

Une journée s'avèche à Gardens by the Bay, remplie de rêves pour demain.
Nous y reviendrons deux autres fois lors de notre séjour.

  

Original plants to offer at Christmas

Currently available at the nursery

 

Stewartia rostrata

Small tree with slightly pinkish white flowers and beautiful red color glowing in Autumn. Height of 5m in 10 years.

  

 

Neoshirakia japonica

Shrub with arched and supple branches. It adopts beautiful intense red colors through purple and purple in autumn. Height of 2m and width of 3m.

  

 

Enkianthus campanulatus 'Pretty Coat'

Small dwarf Enkianthus, slow-growing and erect branches, thick, red. Very beautiful orange-purple color in autumn. The flowers appear in May, in group of white bells.

  

Maackia amurensis

You may have noticed it in the back of our garden, in the middle of the 'big' round. It is in spring that it is beautiful with its silver gray leaves at the break. The white flowers appear in bells in summer. Height of 5m.

  

 

Styphnolobium japonicum 'Flavi-rameus'

Atypical small tree, with yellow wood. very attractive in winter. Its crown is round and elegant, its leaves, composed are fine, soft yellow in spring and then yellow gold.

  

 

Prunus cerasifera 'Zloty Oblok'

Ornamental cherry with very attractive yellow leaves. Yellow cherries late summer. Ordered for the Vasterival, or perhaps for his personal garden, by Didier Willery.

  

 

Euonymus myrianthus

Charcoal tree with amazing fruit in autumn, a deep orange-yellow. planted with great character by Jean-François Dantec at Etang de Launay.

  

 

Pricrasma quassioides

Small Asian tree with bright yellow autumn foliage and bright red petioles.

  

 

Ailanthus altissima 'Purple Dragon'

Exotic foliage. The new shoots are purple red, before turning green in shades. Height 6m. Planted with love by Guy Vandersande at Pairi Daisa.

 

Winter barks - BETULA

Betula utilis 'Mount Luoji'

Chinese birch with beautiful dark mahogany brown exfoliating bark. the fresh bark is milky.

  

 

Betula utilis 'Wakehurst Place Chocolate'

Beautiful shiny bark and totally chocolate brown to red.

 

Betula utilis 'Doorenbos'

An immaculate white bark, without having to rub it.

  

 

Betula ermanii 'Mount Zao Purple'

Erman birch with special bark. It owes its name to its Japanese origin and its pale, lustrous, horizontally striated coral. Height 10m.

  

 

And many more things in our online catalog.

Des plantes originales à offrir à Noël

Disponibles actuellement à la pépinière

 

Stewartia rostrata

Petit arbre aux fleurs blanches légèrement rosées et magnifique couleur rouge éclatant en Automne. Hauteur de 5m en 10 ans.

  

 

Neoshirakia japonica

Arbuste aux branches arquées et souples. Il adopte de belles couleurs rouges intenses en passant par le pourpre et le violet en automne. Hauteur de 2m et largeur de 3m.

  

 

Enkianthus campanulatus 'Pretty Coat'

Petit Enkianthus nain, à croissance lente et rameaux érigés, épais, rouges. Très belle couleur pourpre orangé à l'automne. Les fleurs apparaissent en mai, en groupe de clochettes blanches.

  

 

Maackia amurensis

Vous l'avez peut-être remarqué au fond de notre jardin, au milieu du 'grand' rond. C'est au printemps qu'il est magnifique avec ses feuilles gris argent au débourrage. Les fleurs blanches apparaissent en épis serrés en été. Hauteur de 5m.

  

 

Styphnolobium japonicum 'Flavi-rameus'

Petit arbre atypique, au bois jaune. très attractif en hiver. Sa couronne est ronde et élégante, ses feuilles, composées sont fines, jaune tendre au printemps et ensuite jaune or.

  

 

Prunus cerasifera 'Zloty Oblok'

Cerisier d'ornement aux feuilles jaunes très attractives. Cerises jaunes fin de l'été. Commandé pour le Vasterival, ou peut-être pour son jardin personnel, par Didier Willery.

  

 

Euonymus myrianthus

Fusain arbustif aux fruits étonnants en automne, d'un jaune orangé soutenu. planté avec beaucoup de caractère par Jean-François Dantec à l'Etang de Launay.

  

 

Pricrasma quassioides

Petit arbre asiatique au feuillage d'automne jaune éclatant et aux pétioles rouges vifs.

  

 

Ailanthus altissima 'Purple Dragon'

Feuillage exotique. Les nouvelles pousses sont pourpres rouges, avant de verdir en nuances. Hauteur 6m. Planté avec amour par Guy Vandersande à Pairi Daisa.

 

Et des écorces d'hiver - BETULA

 

Betula utilis 'Mount Luoji'

Bouleau chinois à la belle écorce exfoliante brun acajou foncé. l'écorce fraichement dénudée est laiteuse.

  

 

Betula utilis 'Wakehurst Place Chocolate'

Belle écorce luisante et totalement brun chocolat à roux.

 

Betula utilis 'Doorenbos'

Une écorce blanc immaculé, sans devoir la frotter.

  

 

Betula ermanii 'Mount Zao Purple'

Bouleau d'Erman à l'écorce particulière. Il doit son nom à son origine japonaise et à son écore poupre, brillante et striées horizontalement. Hauteur 10m.

  

 

Et encore beaucoup d'autres choses dans notre catalogue en ligne.

2018 - une année riche d'événements

Tout doucement, (ou pas finalement), nous nous rapprochons de la fin de l'année et des rétrospectives. Nous avons terminé notre saison d'automne, de foires et de portes ouvertes, alors voici notre petit album souvenirs.

Une saison de foires aux plantes se prépare avec soin, que ce soit le choix des plantes ou une façon de les présenter, très tôt nous cogitons, nous fouinons dans les nouvelles listes de nos partenaires, nous en cherchons de nouveaux. Bref, pour le printemps, notre travail de fourmis commence maintenant, des mois à l'avance.
 

HIVER-PRINTEMPS 2018

En janvier, une fois n'est pas coutume, nous visitons la foire d'Essen, en Allemagne. On y trouve quelques nouveautés, même si en matière de conifères, l'offre reste plutôt habituelle.

  

 

En février, ce sont les jardins d'hiver qui nous appellent et nous faisons la rencontre de Christian Peyron, un artiste jardinier magnifique.
 

  

L'homme est surprenant à plus d'un titre

  

Nous profitons d'être dans la région pour saluer Simone Rivation et Sylvain Brunet-Manquat, et aussi visiter le Jardin Botanique de Lyon.

  

 

En mars, nous avons visité quelques uns de nos partenaires et d'autres plus connus.

A Boskoop, en matière de plantes, on trouve de tout, toute sorte de pépinières, jardineries et dans la pluspart d'entre elles, si on prend la peine de fouiner, on déniche de véritables petits trésors raricimes.
Esveld est un incontournable.

Promenade dans l'aceratum et dégustation de thé, à l'anglaise. un grand plaisir pour nous.

  

 

Le 11 mars, nous visitons également la Fondation Kreftenbroeck Arboretum à Rhodes-Saint-Génèse et son très beau jardin, avec notamment un escaliers aux conifères, mémoire d'une époque où les jardiniers aimaient les utiliser.

  

Nous y retrouvons avec plaisir Sandrine et Thierry Delabroye avec leur fabuleuse collection d'Helebores.

 

Les 28 et 29 avril 2018 - Ce sont les JOURNEES des PLANTES rares et de collection à la FEUILLERIE DE CELLES
Dans ce domaine magnifique, entretenu avec soin et passion, c'est toujours un plaisir de pouvoir fouler l'endroit avant le public. moment de zenitude.

Cette année les kalmias n'ont jamais été aussi beaux. Ils sont très prometteurs. Les conifères sont tout en couleur avec les nouvelles pousses et les cônes colorés.

  

Ness s'est encore beaucoup amusée avec la balançoire de Palick, mais elle s'est aussi régalée avec le jus de pommes de Carine gdf.
Dimanche il a beaucoup plu et Bernard Cwiek des Hôtels à insectes lui a pretté son beau chapeau de lutin géant.
  

 

Le 15 avril, nous allons à KALMTHOUT.
Abraham Rammeloo nous a chaleureusement invité pour la foire aux plantes et, une fois n'est pas usuel, c'est comme visiteurs que nous découvrons ce bel arboretum à Pâques. 

Laurent se prend pour un oeuf et je me pâme auprès des magnolias.

  

 

Le 05 mai, avec le cercle des dendrologues belges, nous visitons une fabuleuse collection de Wisteria, près de Gand.

 

Les 10 et 11 mai, nous sommes partis dans le nord de l'Allemagne, sur les conseils d'un de nos partenaires, visiter l'Exposition de Rhododendrons de Westerstede.
Nous nous sommes régalés. L'exposition est exceptionnelle, présantant des plantes de qualité et des cultivars intéressants à plus d'un titre.

  

  

  

  

Dans cette région, riche en tourbières, on y trouve beaucoup de pépinières, notamment spécialisées en rhododendrons, mais aussi en conifères. Les allemands utilisent leurs techniques de culture avec zèle; les plantes sont taillées, densifiées et utilisées parfois de façon inattendue, comme ce tapis carré de Pinus, ci dessus, à droite.

Une partie de l'expo se consacre aux produits de bouche et à la déco, avec des tendances un peu différentes des nôtres.

  

 

Du 18 au 20 mai - Les JOURNEES des PLANTES de CHANTILLY

La qualité de notre stand nous rapporte le ruban d'or, trophée distribué à chacun, de l'or au bronze, afin de vanter nos qualités. Tout est pris en compte: la qualité des plantes et l'intérêt des cultivars, la présentation et la justesse de l'étiquettage. Cela fait plusieurs éditions de suite que nous sommes évalués au meilleur niveau et nous en sommes très contents. C'est une belle récompense.

  

 

Encore de belles compositions végétales à Chantilly.

  

Et après les efforts... le réconfort.
Les visiteurs sont rentrés chez eux, les bras chargés de nos merveilles et nous continuons à flâner dans le domaine.

 

NOS PORTES OUVERTES se déroulent le WE suivant, les 26 et 27 mai.

  

 

Et puis la grèle, dès le lundi. 20 minutes d'un vent soutenu, alignant, avec méthode, ses jets de billes glacées.
Le jardin est dévasté en un clin d'oeil, mais nous le savons, il redressera la tête.

  

 

La dernière foire de la saison, une très sympatique journée dans le pays de Liège, au Chateau d'Englebermont, le 3 juin.

C'est toujours l'occasion de se taquiner les uns et les autres.

  

 

Le dimanche 24 juin, une dernière visite de nos jardins, lors du Rallye des jardins ouverts de Belgique en province de Luxembourg.
Nous avons eu l'occasion de vous accueillir une nouvelle fois avec beaucoup de bonheur.

 

A SUIVRE... la partie 2: l'été et l'automne 2018.

 

 

MENZIESIA ciliicalyx or RHODODENDRON multiflorum

A new arrival, straight from Scotland, to the nursery, with a brand new variety!

MENZIESIA ciliicalyx 'Spring morning'

With its hasty flower, this Menziesia offers a new color in the usual salmon pink palette. The bells turn rather yellow with maturity. At the break, they have beautiful bright colors, orange yellow to bright pink, gradient towards the end of the corolla. Its foliage, meanwhile, is close to 'Ylav' variety, bright green in summer, then hot orange-red in autumn.

Even if the Menziesia has been reclassified into Rhododendron multiflorum, for some years already; many horticulturists have retained their designation of origin. It is true that its flower will be more like Enkiantus, or even Pieris; finally only its genetics can definitively integrate it to the great family of Rhododendrons. Flowering occurs in May and lasts a few weeks. Its foliage is light and systematically proposes a very beautiful autumn colors, ranging from yellow to bright red. A heathland plant, it needs acidic, rich, moist soil, but still relatively drained. In the shade or half shade, It behaves like a small bush very light, with fine ventilated branches. It will also stand sunny position, even if its overall appearance will be less attractive. Its growth is voluntary, but it will not exceed 80 to 100cm high for a width a little more generous, 1.2 to 1.5m.

Other varieties are also available now, in limited quantities:

MENZIESIA ciliicalyx 'Ylva'

MENZIESIA ciliicalyx 'Honshu Blue'

MENZIESIA ciliicalyx 'Plum Drups'

MENZIESIA ciliicalyx 'Shepherds Delight'

MENZIESIA ciliicalyx 'Pink Icicles'

 

MENZIESIA ciliicalyx ou RHODODENDRON multiflorum

Un nouvel arrivage, tout droit d'Ecosse, à la pépinière, avec une toute nouvelle variété !

MENZIESIA ciliicalyx 'Spring morning'

Avec sa fleur hative, ce Menziesia propose une nouvelle couleur dans la palette rose saumonée habituelle. Les clochettes virent plutôt au jaune avec la maturité. Au débourrage, elles arborent de belles couleurs vives, jaune orangé à rose vif, en dégradé vers l'extrémité de la corolle. Son feuillage, quant à lui, est proche de celui de la variété 'Ylva', vert vif en été, puis rouge orangé, flamboyant en automne.

Même si le Menziesia a été reclassé en Rhododendron multiflorum, depuis quelques années, déjà; bon nombre d'horticulteurs ont conservé son appellation d'origine. Il est vrai que sa fleur fera plutôt penser à celle d'un Enkiantus, ou même encore d'un Pieris; finalement seule sa génétique peut l'intégrer définitivement à la grande famille des Rhododendrons. La floraison apparait en mai et dure quelques semaines. Son feuillage est caduque et propose systématiquement une très belles couleurs d'automne, variant du jaune au rouge vif. Plante de terre de bruyère, il effectionne les terres acidulées, riches, humides, mais malgré tout relativement drainée. A l'ombre ou à mi ombre, Il se comporte comme un petit buisson très légers, aux rameaux fins et aérés. Il se plaira également en plein soleil, même si son aspect général y sera moins attrayant. Sa croissance est volontaire, voire très poussive, mais il ne dépassera pas 80 à 100cm de haut pour une largeur un peu plus généreuse, 1,2 à 1,5m. 

D'autres variétés sont également disponibles dès à présent, en quantités limitées:

MENZIESIA ciliicalyx 'Ylva'

MENZIESIA ciliicalyx 'Honshu Blue'

MENZIESIA ciliicalyx 'Plum Drups'

MENZIESIA ciliicalyx 'Shepherds Delight'

MENZIESIA ciliicalyx 'Pink Icicles'

 

Pages