Visites

LAKE DISTRICT

 

Il est des régions d'Angleterre dont on parle peu.
Nichée au nord Ouest du pays, dans une poche accrochée à l'embouchure nord de la mer d'Irlande, cette région magnifique annonce les Highlands écossais.

Pour les amoureux des terres isolées, loin de la cohue touristique, le Lake District est sans conteste une région à découvrir.

 

                                                                                                 ***

 

Un peu en dehors du parc naturel, le long de la M6, Larch Cottage Nurseries constitue une halte absolument nécessaire lorsqu'on passe dans la région.
Cette pépinière est complètement hors catégorie de par sa présentation et de son choix de plantes.

Malgré la pluie et une journée grisâtre, nous avons été conquis et réconciliés avec notre idée des pépinières anglaises, tellement engagées dans l'amour du végétal particulier.

 

LARCH COTTAGE NURSERIES

500

 

Perdu dans la campagne anglaise, à Melkinthorpe, c'est derrière ces vieux murs de pierre, abondamment décorés, que nous découvrons ce lieu particulier.

  

 

Le ton est donné: décorations en tout genre et plantes en tout genre, mélangés, coordonnés, jetés ou apprêtés, tout et rien, mais surtout beaucoup de choses.
Le décor est planté (normal pour une pépinière), construit de pierres locales et d'éléments rapportés de la Grèce ou de la Rome antique, et de partout ailleurs.

 

Quoiqu'il en soit, ici il faut aimer fureter, chercher, dénicher. Les objets décoratifs se mèlent aux plantes à vendre, et tout autant aux plantes d'exposition.

 

Pourtant, les plantes sont classées, par type et suivant l'alphabet.

 

Les plantes d'ombres sont élevées sous des ombrières de choix.

 

Là où les colonnes ioniques supportaient les toiles d'ombrage, ici les angelos se laissent envahir par les plantes grimpantes.

 

L'endroit est finalement immense, si on se laisse guider par la curiosité. On y trouve de la décoration de tous les styles.

   

 

De très jolies scènes inspirantes.

 

Un chemin secret mène au restaurant.

 

Par hasard, nous arrivons au potager. S'agit-il d'un espace de présentation ou du potager privé des hôtes de ces lieux, ou encore alimente-t-il le restaurant 'La Casa Verde' ? Quoiqu'il en soit on profite de leur savoir faire.

 

Des arbres, des arbustes, des fleurs, des serres, des murs, des dallages, des chemins, des statues, des pièces à ciel ouvert qui s'entremèlent, mènent d'une surprise à l'autre où on se perd avec beaucoup de bonheur.

 

 

DES PLANTES

Après la surprise chahutée des premiers regards et des premiers parcours, notre course se ralentit et on se pose enfin sur quelques détails.

 

Notre premier arrêt se passe auprès des conifères, bien entendu. Nous reconnaissons, avec un peu de surprise, des plantes issues d'une production bien connue, origine Pays-Bas. Après tout pourquoi pas, s'agissant d'un passionné, il propose ici aussi un choix de qualité, mais le "made in England" nous manque un peu.

  
A droite: Sequoiadendron giganteum 'French Beauty'. Remarquable panachure blanche pour une croissance très lente.

 

   
Styrax wuyuanensis. Plante bien plus rare que le japonica.

 

   
Prunus 'Frilly Frock'. Sélection d'un feuillage attractif en nuances de vert à légèrement jaune.

 

   
Acer 'Silver Cardinal' & Acer palmatum 'Trompenburg'

 

   
Eucryphia x nymansensis 'Nymansay', très courant dans les arboretum en Ecosse car il se plait dans une atmosphère très humide.
Cistus x fernandesiae 'Anne Palmer', alors que celui-ci préfère les sols secs et une exposition ensoleillée.

 

   
Daphne burkwoodii 'Golden Treasure' & Haquetia epipactis 'Thor', cette très rare variété panachée se plait à l'ombre absolument. C'est celle que nous avons choisi de ramener.

 

   
Lyonothamnus floribundus subsp. asplenifolius. Genre monotypique originaire des USA et très courru des collectionneurs. Feuillage persistant très léger et belle écorce.

 

   
Piptanthus laburnifolius, voici une plante peu commune que nous ne connaissons pas, le laburnum du Népal, au très beau feuillage persistant, fleurs jaunes et belles gousses tombantes.

 

   
Corylopsis spicata 'Golden Spring'. La version au feuillage jaune pour les mêmes fleurs jaune clair au tout début du printemps. Il s'agit d'une variété pas facile à dénicher.

 

   
Lonicera alseuosmoides. Chèvrefeuille au feuillage persistant, grimpant et aux fleurs épaisses. originaire de l'ouest de la Chine.

 

   
Pittosporum 'Elizabeth'. Voici une belle variation de feuillage pour ce Pittosporum, tout en finesse.

 


Myrtus communis 'Variegata'. Il n'est pas vraiment possible de l'installer au Florilège, mais son feuillage est particulièrement élégant avec son fin liseré blanc.

 


Buddleja x weyeriana 'Lady de Ramsey'. Une couleur bien particulière pour cette variété d'arbre à papillons, du mauve au saumon.

 


Ribes americanum 'Variegatum'. Peut-être plus habituel, son feuillage pulvérisé nous fascine toujours autant.

 


Billardiera logitiflora 'Fructo Albo'. Vigne australienne à fruits blancs plutôt que violets.

 


Pseudowintera colorata. Avec on feuillage persistant, en variation de couleur permanente, il faudra penser à la protéger.

 

                                                                                                  ***

 

UNE SI BELLE REGION

 

 

Avant de quitter la brume, les moutons et les vallons, voici un bref aperçu de cette magnifique région naturante.
Nous avons effectué de très belles balades autour de Ullswater, un de ces lochs d'altitude.

 

Les forêts y sont magnifiques, d'un age respectable, que nous n'avons plus le plaisir de connaitre sur le continent.

 

De mousse, de fougère, de chêne et d'eau.

   

 

La Aira Force, un torrent, rouge tourbe, se faufille dans les pentes parfois abruptes. L'accompagner dans sa chute est une véritable expérience.

 

Des murets de pierres sèches soulignent, comme partout ailleurs, les chemins forestiers. ils accueillent, tout autant de diversité végétale.

 

Mais le plus incroyable, dans ces forêts majestueuses, est de constater, qu'il y a quelques centaines d'années, des fous botanistes ont pu y planter quelques espèces improbables.
Des mastodontes, venus d'ailleurs, attirent nos regards incrédules.

 

Picea sitchensis

   

   

 

Pseudotsuga menziesii

   

 

Araucaria araucana

   

 

Nous terminons notre journée par l'ascention du mont en face de St Peter Church-Martindale afin d'aller embrasser la vue magnifique sur l'Ullswater.

 

                                                                                               ***

 


 

VISITS TO GERMAN NURSERIES: CONIFERS AND OTHERS

 

In January and February, you can walk in the winter gardens.

There are regularly marcescent fruit trees, such as some plum or ornamental apple trees; barked trees or shrubs such as birch, dogwood, maple; dried flowering plants, such as hydrangeas, grasses or certain perennials; but also evergreens whose coniferous trees carve out a variety of colors and textures.

550
Zu Jeddeloh nursery Pinetum

 

If many plants display their major advantage in the off season, conifers are revealed. Landscape architects, they carry the garden by structuring it. In high season, they disappear behind the beautiful plants, the abundant flowers, the lush colors. They offer homogeneous, sometimes dark backgrounds and highlight the stars of the season. However, it would be enough to withdraw them, to fully understand their role. Without them, everything becomes chaos, intermingling; our vision is blurred and everything is mixed.

  
Zu Jeddeloh nursery Pinetum

 

Once the abundance has been abandoned, the bare trees, the withered flowers, the evergreen trees come alive and reveal their presence: the structure of our gardens. We can foresee it rhythmic, or on the contrary landscaped, but it is in winter that we imagine it best.


Zu Jeddeloh nursery Pinetum

 

                                                                                            ***

 

It is therefore in winter the best season to visit specialized producers. You can see the conifers with their most beautiful dress and therefore make the best choices.

We take you to the north of Germany, a very peaty region, where conifer producers gather.

 

Arrived in Lower Saxony, the atmosphere is given breathtaking. We are entering a land of culture, that of the dwarves and giants, those that men have tamed and which they play with.

It is also not uncommon to see giants move.

 

Passionate individuals are also exposed. one thing is certain, here we like conifers. This elegant Picea abies 'Cranstoni' sets the tone.

 

                                                                                            ***

 

BRUNS

 

A famous name in the region, and without a doubt the largest nursery in the country, the prestigious Bruns pflanzen nursery. On its 500 ha of cultivation, it is well known to landscapers in Europe. It forms trees, very large subjects, to perfection; the oldest are 50 years old. Also the landscape is punctuated by large areas dedicated to this somewhat special breeding.

 

                                                                                            ***

 

In reality, we are in the region, looking for Sciadopitys and the fathers of their varieties. So finally, we will look with an impressed, but more distant, eye on all these gigantic cultures.

 

WITTBOLDT-MÜLLER

 

More than 50 years ago, the WITTBOLDT-MÜLLER nursery was the seat of research in conifer hybridization. Kurt, the founder, who died in 2017 at the age of 86, leaves behind an impressive number of cultivars, launching the German craze for Japanese umbrella pines.

 

One of Kurt's flagship plants is the Abies nordmanniana. One can admire, in the forest that has become the nursery, very beautiful specimen.

 

Uwe Langwald, Kurt's loyal gardener, continues to plant seedlings to find a possible new nugget today.

  

 

The Sciadopitys.
Over the years, the nursery obtains a large number of varieties: 'Gold Star', 'Goldammer', 'Goldmähne' or even 'Golden Rush' for the yellow ones, 'Feuerwerk', 'Grüne Kugel', 'Megaschirm', ' Shorty ',' Speerspitze 'to name a few.

Uwe takes us through the woods.

  

  

We will not see any variety or mother plant. We are impressed by the quantity of Sciadopitys still under observation. By next year Uwe will retire, and hardly anyone in Kurt's family is really interested in this priceless treasure. What will they become?

 

Uwe is not stingy and takes us to see the alignment of Cathaya argyrophylla, well known to all seasoned collectors. These are rare examples in Europe, brought back as young plants from China by Kurt. Many nurserymen, including Kurt, have tried to multiply them, without much success. cutting, grafting on any type of stem, sowing, nothing to do, everything was doomed to failure. Even the most gifted among us have failed.

  

 

At the end of the walk, we collect a few feet of young plants, carefully selected by Uwe.

 

It's time to leave and load the trailer.

 

                                                                                            ***

 

CARSTENS

The passion of the Sciadopitys is not, however, extinguished in the North of Germany. Andre and Swenja Carstens have been pursuing the family passion with more diligence since 1954.

The decor is set, from our arrival, with this crowning of Pinus mugo 'Carstens Wintergold', a dwarf and intense lemon yellow variety in winter. these small golden cushions are of the most beautiful effect in this rather gray season. We specify that these pines are pinched every season, in order to stay really low. Normally they can reach 1m high easily. This technique is common and much appreciated in Germany. many plants sold in nurseries are thus preformed, one of the symbols of quality or of the German personality.

 

We find colorful flowerbeds. The plants stand out well on these dark lands.

 

Andre is the breeder of varieties well known in the coniferous kingdom:
Pinus mugo 'Varella', Abies balsamea 'Piccolo', undoubtedly a safe bet among rock conifers, Taxus baccata 'Carstens Summer Gold', Taxus baccata 'Micro', one of the smallest columnar yew trees that exist.

And for Sciadopitys, we can name 'Beauty Green', 'Big Green', 'Twister', 'Golden Flash', and the most recent and medalist 'Kobito'. We cannot forget the spectacular 'Schneekönigin' and 'Carstens', which become totally cream in winter.

 

                                                                                            ***

 

E.A. STÖCKMANN

We change the register slightly and go to E.A. STÖCKMANN to collect our order. It is located just opposite Ernst Stöckmann, our specialist in Rhodos and Kalmia. It is true that this peat land is ideal for this type of culture.

 

Besides some very interesting selections of conifers, this nursery is also specialized in topiary, or bonsais, or more simply said, preformed plants.

  

 

But also miniature hardwoods.
Fagus, Tilia, Ginkgo, Hamamelis, ... all in different forms, like these Fagus sylvatica 'Sandrode' cut into cones, with the advantage of marcescent foliage:

 

Our favorites in conifers:

  

A very beautiful subject, very graphic, of Juniperus chinensis 'Kaizuka'. Its flexible and well branched foliage in slender, spiral plumes gives a nice visual effect on this tortured trunk.

 

  

Here is one that will get bigger, but with its thick, nuanced needles and densely implanted on thick, straight branches. It is a very original variety to plant in medium-sized gardens.
Abies nordmanniana 'Robusta'​

Here he is grown up in our Florilège gardens, with his beautiful velvet green, lively and dark at the same time:

 

And a variety we didn't know yet, Thuja occidentalis 'Sagrada', whose name is rightly inspired by Gaudi Cathedral. Here is a beautiful variety, ideal for rock gardens. The branches, like those of an art-deco candelabrum, blossom in winter, providing a very attractive additional shade.

  

 

German nurseries never cease to impress us. Here are some pretty colors of winter foliage and flower buds, for these Rhododendron selections.

  
Rhododendron hirsutum                                                       Rhododendron 'Carolina J.P. Regal'

 

  
Rhododendron hanceanum 'Princess'                                Rhododendron radistrotum

 

                                                                                            ***

 

ZU JEDDELOH

 

  

 

Another mastodon nursery in the region.
Johann-Dietrich zu Jeddeloh Senior founded the company over 80 years ago. This conifer lover selects and brings to the market more than 1000 varieties, including the Tsuga canadensis 'Jeddeloh'.

 

This nursery, first specialized in conifers, has diversified. Over time, they have forged a reputation in concrete for the quality of their plants. They produce 80% of the plants they sell, it's impressive. Most plants are raised outdoors, which gives them flawless robustness. One of the production secrets is growing in pots in pots. No, no, we don't stutter! These are plants grown in a pot, in another pot.


Picea pungens 'Globosa'

 

The first pot remains constantly in the ground, ensuring winter protection, sheltered from frost, allowing to regulate the water capacity. The second pot is attached to the plant itself. It is then regularly repotted, at the rate of its growth. The result? Robust and perfectly calibrated, proportioned, balanced plants.


Picea omorika 'Bruns'

 

                                                                                            ***

 

In reality, we were looking for the breeder of Sciadopitys verticillata 'Jeddeloh Compact', but his grandson, Eilert zu Jeddeloh, responsible for international sales, certified us that he was not. So we will still have to search.

This does not prevent, in Zu Jeddeloh, there is a pinetum, initiated by J.D. zu Jeddeloh and redrawn, in its circular parts and walled, in 1985, by Adrian Bloom (Bressingham Garden - England).

 

It is therefore to Adrian that we owe this magnificent association of Juniperus communis 'Horstmann', here directed on a single trunk and Stipa tenuissima. The soft elegance of the two leaves, their color, responds gracefully.

  

Pinus sylvestris 'Aurea Nisbeth'                                     Sciadopitys verticillata 'Koja Maki'

 

From a circle surrounded by red bricks, we pass to a double concentric, bordered by hedges of cherry laurels, holly and beech trees.

 

This is where we discover a collection of cryptomeria, the Japanese Cedar, this elegant conifer among all.

  
Cryptomeria japonica 'Crispy', with twisted twigs and needles divided into double combs. A miniature conifer, dense and very regular.

 

  
Cryptomeria japonica 'Little Diamond'. In this season, the ends of the needles take on surprising colors: purplish cream, passing through oranges, yellows and roses.

  

Cryptomeria japonica 'Pipo', dwarf, erect, irregular, trapped, dark and in good shape. Its pollen cones were very numerous and already very ripe. 

 

Beyond the circles, the garden extends beyond the limits and the collection of conifers continues. We find the Pinus mugo 'Carstens Wintergold', which are really popular in this season.

 

Further on, the trees gain height, symbol of the great age of this garden, mingling with the more recent patters, inspired by contemporary winter gardens.

 

Beyond the conifers, we find the games of grasses, colored woods of dogwood and black foliage of Ophiopogon.

 

At the bend of a hedge, we find Laurent, very busy, immersed in what winter can provide us with chlorophyle.

 

He unearthed the pinus contorta 'Chief Josef', this recent American introduction.

  

 

We cannot leave the region without keeping the notorious Picea omorika 'Pendula Bruns' printed in our memories.

 

 

VISITES DE PEPINIERES ALLEMANDES : CONIFERES ET AUTRES

 

En janvier et février, on peut se promener dans les jardins d'hiver.

On y rencontre régulièrement des arbres à fruits marcescents, comme certains pruniers ou pommiers d'ornement; des arbres ou arbustes à écorces comme les bouleaux, les cornouillers sanguins, les érables; des plantes à fleurs séchées, comme les hydrangeas, les graminées ou certaines vivaces; mais aussi des persistants dont les conifères se taillent la part belle en variétés de couleurs et de textures.

550
Pinetum de la pépinière Zu Jeddeloh

 

Si certaines plantes arborent leur atout majeur à la saison morte, les conifères s'y révèlent. Architectes des paysages, ils portent le jardin en le structurant. En pleine saison, ils disparaissent derrière les belles plantes, les fleurs abondantes, les couleurs luxuriantes. Ils offrent des arrière-fonds homogènes, parfois sombres et mettent en évidence les stars de la saison. Pourtant, il suffirait de les retirer, pour bien comprendre leur rôle. Sans eux, tout devient chaos, entremêlement; notre vision se brouille et tout se mélange.

  
Pinetum de la pépinière Zu Jeddeloh

 

Une fois l'abondance abandonnée, les arbres dénudés, les fleurs fanées, les persistants s'animent et révèlent leur présence: la structure de nos jardins. On peut la prévoir rythmée, ou au contraire paysagère, mais c'est en hiver qu'on se la représente le mieux.


Pinetum de la pépinière Zu Jeddeloh

 

                                                                                            ***

 

C'est donc en hiver la meilleure saison pour arpenter les producteurs spécialisés. On peut y voir les conifères avec leur plus belle robe et donc faire les meilleurs choix.

On vous emmène dans le nord de l'Allemagne, une région tourbeuse à souhait, où les producteurs de conifères se rassemblent.

 

Arrivés en Basse Saxe, l'ambiance est donnée d'amblée. Nous entrons dans une terre de culture, celles des nains et des géants, ceux que les hommes ont domptés et dont ils se jouent.

Il n'est d'ailleurs pas rare de voir des géants déménager.

 

Des particuliers passionnés s'exposent également. une chose est certaine, ici, on aime les conifères. Cet élégant  Picea abies 'Cranstoni ' donne le ton.

 

                                                                                            ***

 

BRUNS

 

Un grand nom de la région, et sans nulle doute la pépinière la plus grande du Pays, la prestigieuse pépinière Bruns pflanzen. Sur ses 500 ha de culture, elle est bien connue des paysagistes d'Europe. Elle forme des arbres, de très grands sujets, à la perfection; les plus vieux atteignent 50 ans, sans conteste. Aussi le paysage s'en trouve rythmé de grandes surfaces dédiées à cet élevage un peu spécial.

 

                                                                                            ***

 

En réalité, nous sommes dans la région, à la recherche des Sciadopitys et des pères de leurs variétés. Alors finalement, nous regarderons d'un oeil impressionné, mais plus distant, toutes ces cultures gigantesques.

 

WITTBOLDT-MÜLLER

 

Il y a plus de 50 ans, la pépinière WITTBOLDT-MÜLLER était le siège de recherches en hybridation de conifères. Kurt, le fondateur, décédé en 2017 à l'âge de 86 ans, laisse derrière lui un nombre impressionnant de cultivars, lançant l'engouement allemand pour les pins parasols du Japon.

 

Une des plantes phares de Kurt est l'Abies nordmanniana. On peut admirer, dans la forêt qu'est devenue la pépinière, de très beaux sujets.

 

Uwe Langwald, le jardinier fidèle de Kurt, poursuit encore aujourd'hui, les semis, afin de dénicher une possible nouvelle pépite.

  

 

Les Sciadopitys.
Au fil des années, la pépinière obtient un grand nombre de variétés: 'Gold Star', 'Goldammer', 'Goldmähne' ou encore 'Golden Rush' pour les jaunes, 'Feuerwerk', 'Grüne Kugel', 'Megaschirm', 'Shorty', 'Speerspitze' pour en citer quelques uns.

Uwe nous emmène à travers bois.

  

  

Nous ne verrons ni variété, ni plante mère. Nous sommes impressionnés par la quantité de Sciadopitys encore en observation. D'ici l'année prochaine Uwe prendra sa pension, et plus guère de personne de la famille de Kurt, ne s'intéresse vraiment à ce trésor inestimable. Que vont-ils devenir?

 

Uwe n'est pas avare et nous emmène voir l'alignement de Cathaya argyrophylla, bien connu de tous les collectionneurs chevronnés. Il s'agit de rares exemples en Europe, ramenés en jeunes plants de Chine par Kurt. Beaucoup de pépinièristes, dont Kurt, se sont essayé à les multiplier, sans grand succès. bouture, greffe sur tout type de pied, semis, rien à faire, tout fut voué à l'échec. Même les plus doués d'entre nous ont échoué.

  

 

A la fin de la promenade, nous récupérons quelques pieds de jeunes plants, sélectionnés avec soin par Uwe.

 

Il est temps de nous quitter et de charger la remorque.

 

                                                                                            ***

 

CARSTENS

La passion des Sciadopitys n'est pas, pour autant, éteinte dans le Nord de l'Allemagne. André et Swenja Carstens poursuivent, avec plus d'assiduité, la passion familiale, depuis 1954.

Le décor est planté, dès notre arrivée, avec ce courronnement de Pinus mugo 'Carstens Wintergold', une variété naine et jaune citron intense en hiver. ces petits coussins dorés sont du plus bel effet en cette saison plutôt grise. Nous précisons que ces pins sont pincés à chaque saison, afin de rester vraiment bas. Normalement ils peuvent atteindre 1m de haut facilement. Cette technique est courante et très appréciée en Allemagne. beaucoup de plantes vendues dans les pépinières, sont ainsi préformées, un des symbols de la qualité ou de la personnalité allemande.

 

Nous retrouvons des plate bandes colorées. Les plantes se détachent bien sur ces terres sombres.

 

André est l'obtenteur de variétés bien connues dans le règne des conifères:
Pinus mugo 'Varella', Abies balsamea 'Piccolo', incontestablement une valeur sûre parmi les conifères de rocaille, Taxus baccata 'Carstens Summer Gold', Taxus baccata 'Micro', un des ifs colonnaires des plus petits qui existent.
 

Et pour les Sciadopitys, on peut nommer 'Beauty Green', 'Big Green', 'Twister', 'Golden Flash', et le plus récent et médaillé 'Kobito'. Nous ne pouvons pas oublier les spectaculaires 'Schneekönigin' et 'Carstens', qui deviennent totalement crème en hiver.

 

                                                                                            ***

 

E.A. STÖCKMANN

Nous changeons légèrement de registre et passons chez E.A. STÖCKMANN récupérer notre commande. Elle est située juste en face d'Ernst Stöckmann, notre spécialiste en Rhodos et Kalmia. C'est vrai que cette terre tourbeuse est toute indiquée pour ce type de culture.

 

Outre quelques sélections très intéressantes de conifères, cette pépinière est aussi spécialisée dans les topiaires, ou bonsais, ou plus simplement dit, les plantes préformées.

  

 

Mais aussi des feuillus miniatures.
Fagus, Tilia, Ginkgo, Hamamelis,... le tout sous différentes formes, comme ces Fagus sylvatica 'Sandrode' taillés en cônes, avec l'avantage du feuillage marcescent:

 

Nos coups de coeur en conifères:

  

Un très beau sujet, très graphique, de Juniperus chinensis 'Kaizuka'. Son feuillage souple et bien ramifié en plumets élancés, spiralés procure un joli effet visuel sur ce tronc torturé.

 

  

En voici un qui deviendra plus grand, mais avec ses aiguilles épaisses, nuancées et densément implantées sur d'épais rameaux bien droits. C'est une variété très originale à implanter dans les jardins de taille moyenne.
Abies nordmanniana 'Robusta'

Le voici adulte dans nos jardins du Florilège, avec son beau vert velour, vif et sombre à la fois:

 

Et une variété que nous ne connaissions pas encore, Thuja occidentalis 'Sagrada', dont le nom est inspiré de la cathédrale de Gaudi, à juste titre. Voici une belle variété, idéale pour les rocailles. Les rameaux, tels ceux d'un candélabre art-déco, s'empourprent en hiver, apportant une nuance supplétaire très attractive.

  

 

Les pépinières allemandes n'ont de cesse de nous impressionner. Voici quelques jolis coloris de feuillages d'hiver et de boutons floraux, pour ces sélections de Rhododendrons.

  
Rhododendron hirsutum                                                       Rhododendron 'Carolina J.P. Regal'

 

  
Rhododendron hanceanum 'Princess'                                Rhododendron radistrotum

 

                                                                                            ***

 

ZU JEDDELOH

 

  

 

Une autre pépinière mastodonte de la région. 
Johann-Dietrich zu Jeddeloh Senior fonde l'entreprise il y a plus de 80 ans. Cet amoureux des conifères sélectionne et introduit sur le marché plus de 1000 variétés, dont le Tsuga canadensis 'Jeddeloh'.

 

Cette pépinière, d'abord spécialisée dans les conifères, s'est diversifiée. Au fil du temps, elles s'est forgée une réputation en béton pour la qualité de ses plantes. Ils produisent 80% des plantes qu'ils vendent, c'est impressionnant. La plupart des plantes sont élevées en plein air, ce qui leur assure une robustesse sans faille. Un des secrets de production est la culture en pot en pot. Non, non, on ne bégaye pas ! Il s'agit  bien de plantes cultivées dans un pot, dans un autre pot.


Picea pungens 'Globosa'

 

Le premier pot reste constamment dans le sol, assurant une protection hivernale, à l'abris du gel, permettant de réguler les contenances en eau. Le second pot est attaché à la plante elle-même. Elle est ensuite régulièrement rempotée, au rythme de sa croissance. Le résultat? Des plantes robustes et parfaitement calibrées, proportionnées, équilibrées.


Picea omorika 'Bruns'

 

                                                                                            ***

 

En réalité, nous cherchions l'obtenteur du Sciadopitys verticillata 'Jeddeloh Compact', mais son petit fils, Eilert zu Jeddeloh, responsable des ventes à l'international, nous a certifié que non. Nous devrons donc encore chercher.

Cela n'empêche, à Zu Jeddeloh, on trouve un pinetum, initié par J.D. zu Jeddeloh et redessiné, dans ses parties circulaires et emmurées, en 1985, par Adrian Bloom (Bressingham Garden - Angleterre).

 

C'est donc à Adrian, que l'on doit cette magnifique association du Juniperus communis 'Horstmann', ici dirigé sur un tronc unique et des Stipa tenuissima. L'Elégance souple des deux feuillages, leur couleur, se répondent avec grâce.

  

Pinus sylvestris 'Aurea Nisbeth'                                     Sciadopitys verticillata 'Koja Maki'

 

D'un cercle entouré de briques rouges, nous passons à un double concentrique, bordés de haies de lauriers cerises, de houx et de hêtres.

 

C'est là que nous découvrons une collection de cryptoméria, le Cèdre du Japon, cet élégant conifère parmis tous.

  
Cryptomeria japonica 'Crispy', avec ses rameaux tordus et ses aiguilles divisées en double peigne. Un conifère miniature, dense et bien régulier.

 

  
Cryptomeria japonica 'Little Diamond'. En cette saison, les extrémités des aiguilles prennent des couleurs surprenantes: crème violacé, en passant par des oranges, jaunes et roses.

  

Cryptomeria japonica 'Pipo', nain, érigé, irrégulier, trappu, foncé et en pleine forme. Ses cônes à pollen étaient très nombreux et déjà bien mûrs.

 

Au delà des cercles, le jardin s'étend hors des limites et la collection de conifères continue. On retrouve les Pinus mugo 'Carstens Wintergold', qui ont vraiment la cote en cette saison.

 

Plus loin, les sujets prennent de la hauteur, symbol du grand âge de ce jardin, se mêlant aux paterres plus récents, inspirés des jardins d'hiver contemporains.

 

Au delà des conifères, on retrouve les jeux des graminées, des bois colorés des cornouillers et des feuillages noirs des Ophiopogon.

 

Au détour d'une haie, on retrouve Laurent, très occupé, plongé dans ce que l'hiver peut nous fournir de chlorophyle.

 

il a déniché le repère des Pinus contorta 'Chief Josef', cette récente introduction américaine.

  

 

Nous ne pouvons quitter la région sans garder imprimé, dans nos mémoires, le notoire Picea omorika 'Pendula Bruns'.

 

 

We offer a tour of the English garden centers, to take stock of their evolution over the past 20 years, to measure their interest and their multiple qualities.
We start our tour in the heart of the Cotswolds, this beautiful English region located between London and the Pays-de-Galle.

BATSFORD ARBORETUM AND GARDEN CENTER - 09/08/2019

As its name suggests, in Batsford, it is much more than a garden center and thinking of spending only a few hours there is illusory. An entire day can be spent without boredom.

 

The manor, Néo-Tudor, and the park, as we know them today, were completely redesigned by Algernon Bertram Freeman-Mitford, from 1886 to early 1890s. The garden is natural and landscaped, the large trees give the impression of a very estimable forest. The arboretum has 1300 different species and varieties of trees, shrubs and bamboo. Since 2002, it has also hosted the national collection of ornamental Prunus cerasifera.

 

The garden center

In Batsford, it is an unusual alley that welcomes us, a double alignment of Ginkgo biloba 'Blagon'. This dense and fastified variety is a French selection.

   

This brings us to a first reflection: the time when a large number of new varieties came to us from England is somewhat over. Twenty years ago, we came to this country to find all the new varieties. We then had to wait a few years before seeing them at the continental nurserymen. Today the trend has rather reversed and it is not uncommon to meet varieties from across the Channel. We can highlight many French, Belgian and Dutch varieties, as well as plants from foreign productions. It was rather unexpected.

 

The nursery is particularly well stocked and rich in beautiful plants, well maintained and beautifully exposed. The productions are numerous and qualitative. It makes us want to redo the garden!
There are also other plants there than in most English garden centers and some rarities. This is something to reconcile with the Anglo-Saxon tradition. We will see why in other articles.

 

   

Like many garden centers, a decoration department is offered, with quality items, but here, it is not the priority department and the beautiful place is really left to the plants. A restaurant also offers light and healthy meals, made with local products. It is always a pleasure to sit down and take the opportunity to have a meal in such a setting.

Contrary to other garden centers, the crowd is not in order and one can appreciate a few moments far from the rush which one meets more and more in the most known gardens.

 

 

 

Some plants

 


Clerodendron trichotonum 'Carnival'

 

   
Pennisetum advena 'Fireworks'

 

And our favorite, which we could not leave there. However, the Buddleias have a rather difficult time in the gardens of the Florilège. But when you're stubborn, you try again and again!

Buddleia 'Silver Anniversary'

 

From the restaurant, behind a high brick wall, you can see a Clerodendron which looks impressive.

 

 

Arboretum

 

   

 

The park is punctuated by several varied scenes, according to the designer's heterogeneous desires. Nature, exoticism, pavilions, ...

   

 

And when the mastiffs surrender, body and soul, they give way to the childish imagination.

 

 

And trees, sizes

 

   
Davidia involucrata var. vilmoriniana with, how to say, very large leaves.

 


a 'simple' Thuja plicata

 

As in many conservatory gardens, concerned with the safeguarding of rare species, wollemia are planted in groups in order to obtain viable European seeds.


Wollemia nobilis

 

A magnificent Acer palmatum 'Shishigashira', impressive.

 

   
A classic Betula albosinensis 'Hergest', which is given with its bark.

 

   
Eucalyptus gunnii ssp. divaricata

 

   
Larix kaempferi 'Pendula'

 

   
Azara microphylla 'Variegata', a very beautiful specimen.

 

   

And we find the Clerodendron trichotonum var. fargesii, on the other side of the wall.

 

END OF THE WALK

If one day you go to the Cotswolds, here is a place filled with tranquility, if you want to escape the crowds. This magnificent region of England is often overrun with tourists, especially in August, even in the smallest villages.
Here everything is Zen, the walk is pleasant and has more than one surprise in store.

Nous vous proposons un tour des jardineries anglaises, afin de faire le point sur leur évolution durant ces 20 dernières années, de mesurer leur intérêt et leurs multiples qualités.
Nous démarrons notre tournée au coeur des Cotswolds, cette très belle région anglaise installée entre Londres et le Pays-de-Galle.

BATSFORD ARBORETUM AND GARDEN CENTER - 09/08/2019

Comme son nom l'indique, à Batsford, il s'agit bien plus d'une jardinerie et pensez n'y passer que quelques heures est illusoire. Une journée entière peut y être consacrée, sans ennui.

 

Le manoir, Néo-Tudor, et le parc, comme nous les connaissons aujourd'hui, ont été totalement redessinés par Algernon Bertram Freeman-Mitford, de 1886 à tôt dans les années 1890. Le jardin se veut naturel et paysager, les grands arbres donnent l'impression d'une forêt très estimable. L'arboretum compte 1300 espèces et variétés d'arbres, arbustes et bambous différents. Il accueille également, depuis 2002, la collection nationale des Prunus cerasifera d'ornement.

 

La jardinerie

A Batsford, c'est une allée peu habituelle qui nous accueille, un double alignement de Ginkgo biloba 'Blagon'. Cette variété dense et fastigiée est une sélection française.

   

Ceci nous amène une première réflexion: l'époque où un grand nombre de nouvelles variétés nous venaient d'Angleterre est quelque peu révolue. Il y a 20 ans, nous venions chercher dans ce pays, toutes les nouvelles variétés. Nous devions alors attendre quelques années avant de les voir chez les pépiniéristes continentaux. Aujourd'hui la tendance s'est plutôt inversée et il n'est pas rare d'y rencontrer des variétés d'Outre-manche. On pourra souligner beaucoup d'obtentions françaises, belges, néerlandaises, ainsi que des plantes issues de productions étrangères. C'était plutôt inattendu.

 

La pépinière est particulièrement bien achalandée et riche de belles plantes, bien entretenues et joliment exposées. Les mises en scène sont nombreuses et qualitatives. Cela nous donne envie de refaire le jardin! 
On y trouve également d'autres plantes que dans la plupart des jardineries anglaises et quelques raretés. Voilà de quoi nous réconcilier avec la tradition anglo-saxonne. Nous verrons pourquoi dans d'autres articles.

 

   

Comme beaucoup de jardineries, un département décoration est proposé, avec des articles de qualités, mais ici, ce n'est pas le département prioritaire et la belle place est véritablement laissée aux plantes. Un restaurant propose également une restauration légère et saine, composées de produits locaux. C'est toujours un plaisir de s'asseoir et d'en profiter pour prendre un repas dans un tel cadre.

Contrairement à d'autres jardineries, la foule n'est pas de mise et on peut apprécier quelques instants loin de la cohue qu'on rencontre de plus en plus dans les jardins les plus connus.

 

 

 

Quelques plantes au passage

 


Clerodendron trichotonum 'Carnival'

 

   
Pennisetum advena 'Fireworks'

 

Et notre coup de coeur, que nous n'avons pas pu laisser là-bas. Pourtant, les Buddleias ont plutôt du mal aux jardins du Florilège. Mais quand on est têtu, on essaye encore et encore!

Buddleia 'Silver Anniversary'

 

Du restaurant, derrière un haut mur de brique, on aperçoit un Clerodendron qui parait impressionnant.

 

 

L'Arboretum

 

   

 

Le parc est ponctué de plusieurs scènes variées, au gré des envies hétéroclites du concepteur. Nature, exotisme, pavillons,...

   

 

Et lorsque les molosses se rendent, corps et âmes, ils laissent la place à l'imaginaire enfantin.

 

 

Et des arbres, des pointures

 

   
Davidia involucrata var. vilmoriniana avec, comment dire, de très grandes feuilles.

 


Un 'simple' Thuja plicata

 

Comme dans beaucoup de jardins conservatoires, préoccupés de la sauvegarde des espèces rares, les wollemia sont plantés en groupe afin d'obtenir des graines viables européennes.


Wollemia nobilis

 

Un magnifique Acer palmatum 'Shishigashira', impressionnant.

 

   
Un classique Betula albosinensis 'Hergest', qui se donne avec son écorce.

 

   
Eucalyptus gunnii ssp. divaricata

 

   
Larix kaempferi 'Pendula'

 

   
Azara microphylla 'Variegata', un très beau sujet.

 

   

Et nous retrouvons le Clerodendron trichotonum var. fargesii, de l'autre côté du mur.

 

FIN DE LA PROMENADE

Si un jour vous vous rendez dans les Cotswolds, voici un endroit rempli de quiétude tout indiqué, si vous voulez échapper à la foule. Cette région magnifique d'Angleterre est souvent envahie de car de touristes, surtout en ce mois d'août, même dans les plus petits villages.
Ici tout est zen, la promenade est agréable et réserve plus d'une surprise.

A Lausanne, il y a un lac, ...

Sous la pluie et dans les nuages, le plus grand lac d'Europe avait un peu des airs du Loch Ness.

 

un jardin botanique, ...

pas trop connu.
Finalement, on ne le recommandera pas vraiment. Nous y avons passé une petite heure. Cet espace vert, en pleine ville, présente de nombreuses traces d'une volonté certaine de promouvoir le végétal, mais on constate rapidement que l'intérêt des citoyens reste léger.

     

Le jardin s'articule le long d'un sentier serpentin, au gré de la pente. La pièce maîtresse est sans nulle doute la grande rocaille qui accueille un nombre impressionnant de nouveaux semis.

     

Quelques plantes remarquables:

     
Lagerstroemia indica


Disopyros Kaki

    350
Cryptomeria japonica 'Araucarioides'

 

mais aussi un collectionneur de plantes: JOHANN MUSTER.

A quelques pas de Lausanne, quelque part dans la campagne vaudoise, se niche un jardin rempli de trésors.

 

 

Depuis le début de cette année, on avait décidé d'aller voir le jardin de Johann. Un passionné de plantes en Suisse, ce n'est si courant. En plus, il est aussi passionné de conifères, ce qui fait de lui, une perle parmi les perles. Enfin, nous dirons une pomme de pin.

 

Mais aujourd'hui, il pleut. On en a fait les frais au jardin botanique et nous voici, à la porte du jardin de Johann, équipés de nos parapluies.
On débute la visite par une petite pause sous le préau, devant ce spectacle improbable, fait de nature ordonnée et de chutes d'eau.

Mais la pluie propose aussi de jolis spectacles, une autre façon d'observer les choses.


Cercis canadensis 'Carolina Sweetheart'

 

Une belle acalmie de 2 heures se prépare, c'est parti pour la promenade !

Voici comment une pépinière, des plates bandes strictes, se tansforme en un jardin paysager.

     

Très vite, on découvre les premiers centres d'intérêt: des arbres rares, aux feuillages particuliers, des pivoines pour une touche de couleurs vives et des hostas, en pleine terre, pour la richesse des feuillages.

     

 

Parmi les Hostas, quelques pépites aux couleurs riches en nuances et élégances.

     
Hosta 'Ricky Business'

     
Hosta 'Guardian Angel'

 

Des pivoines, aussi

 

    

     
Paeonia 'Diana Partis' - avec un parfum extraordinaire.

     
Paeonia lactiflora 'M. Henry Fuchs'

     
Paeonia 'Itoh Morning Pink'

 

Et enfin le coin des conifères, tous magnifiques, dirigés de main de maitre. La taille naturelle des conifères permet de densifier et de former régulièrement les couronnes naturelles, une belle pratique pour installer beaucoup de plantes au jardin.

          
Pinus densiflora 'Jane Kluis' - Pinus densiflora 'Globosa' - Picea abies 'Louis Corbat'

 

          
Pinus strobus 'Green Twist' - Pinus strobus 'Tiny Curls' - Pinus sylvestris 'Aurea Nisbeth'

          
Pinus pungens 'Frühlingold' - Picea orientalis 'Silver Seedling' - Picea abies 'Aureospicata'

 

Nous étions aussi, spécialement venus voir la collection de Ginkgo. Malheureusement, comme partout ailleurs, les Ginkgos sont très en retard cette année et certains débourent à peine.

     
Ginkgo biloba 'Löver', une variété très rare et originale.

     
Ginkgo biloba 'Ellmonds'

     
Ginkgo biloba 'Saratoga Variegata WB' - Ginkgo biloba 'WB Fastigiata Muster'

 

Une bien belle journée, à la rencontre de Johann. Merci pour ton accueil, nous avons passé une très agréable journée que nous n'oublierons pas.


Acer platanoides 'Eskimo Sunset'
     
 

et une université.

la ville du Lac, une ville jeune, une ville universitaire avec le Rolex learning Center, réalisation de l'agence japonaise d'architecture SANAA, qui a remporté le concours.

Mais, pleut-il encore ?

Nous étions au jardin ce samedi 08 juin 2019

Nous avons rencontré Simone et Jean-Claude, en vrai, en février 2018. Nous avions programmé une visite hivernale au jardin botanique de Lyon et un saut au Bois Marquis.
Ils nous avaient commandé quelques plantes, et plutôt que d'envoyer le tout, aux aléas des postes réunies, nous avons préféré dévier notre trajectoire et s'arrêter à Valay.
En hiver, déjà, sans feuille ni fleur, les contours paraissaient prometteurs et la curiosité déjà avivée.

 

Evidemment, à cette saison renaissante, le jardin est magnifique, riche en diversité. La variété se décline en toutes formes, autant d'espaces à découvrir, de végétaux choisis, de fleurs abondantes, de petits clins d'oeil sculptés, de bancs ou prendre son temps et scruter le gazon.

Le chemin d'entrée nous promène parmis les premiers rosiers, souvent grimpants.

 

Au jardin des vieilles vignes, aucune plante n'est méprisée et on y trouve quelques beaux conifères qui viennent ponctuer de vert, bleu, ou jaune les différents parterres. Parfois en groupe et taillés et parfois, plus originalement, associés aux roses. Quelle belle idée !

     

A l'assaut d'un Cyptomeria japonica ou en companie d'un Picea bleu et d'un Juniperus pleureur. Un véritable spectacle !

 

 

Mais quittons ces belles associations en passant sous cet arche fleuri, découvrons l'arrière de la maison, avec une dominante d'ail aux boules parfois énormes.

 

Une petite pièce d'eau rafraichit cette journée ensoleillée, une oasis bienvenue. Les ails forment un mariage original avec ce rodgersia généreux.

     

 

On remarque déjà, qu'ici, les hostas sont en pots, proposant ainsi une nouvelle façon de décliner les compositions autour de pots et plantes variés.

     

 

Les allées gazonnées, parfois larges et d'autres fois plus étroites, aux courbes aléatoires, nous emmènent dans des lieux riches de couleurs, de textures.

     

 

Et puis, un choix de plantes parmis les plus recherchées.
Ces feuillages jaunes, ne sont que des exemples.

Prunus incisa 'Frilly Frock'

 

     

Zelkova serrata 'Goblin'

 

Broussonetia papyrifera 'Golden Shadow'

 

     

Cornus controversa 'Golden Shadow'

 

Quelques écorces choisies, celles qui seront davantage appréciées en hiver.

     

Deux sélections de la même famille: Betula x Melanie Sanders et Betula albosinensis 'Chris Sanders'. Nous serons curieux de revenir d'ici quelques années afin d'observer leur évolution.

 

Quelle belle journée ensoleillée. Quelle joie de jouer avec la lumière ! 

Surtout avec ces feuillages fins et délicats des Cercis, éclatants.

     

Cercis canadensis 'Carolina Sweetheart'

 

     

Cercis canadensis 'Silver Cloud'

 

Et par ici? Où allons nous?

La lumière magnifie les feuillages dorés des conifères. Quelles belle texture !

 

La lumière révèle

 

la lumière vivifie.

 

Et puis des fleurs !

     

Sisyrinchium striatum 'Variegatum'

 

Des champignons et d'autres

Chez Simone et Jean-Claude, on s'amuse aussi beaucoup, à découvrir toute sorte de petits trésors.

     

 

Avec ce temps et cette diversité, la faune n'est pas en reste, et si on s'accorde un peu de temps, on découvre une quantité impressionnante d'insectes de tous genres.

     

 

Merci à Simone et Jean-Claude, ainsi qu'à toute la petite troupe pour l'accueil très convivial. On a vraiment passé une très belle journée parmis vous et fait une très belle rencontre avec Philippe Perdereau.

 

 

2018 - une année riche d'événements

Tout doucement, (ou pas finalement), nous nous rapprochons de la fin de l'année et des rétrospectives. Nous avons terminé notre saison d'automne, de foires et de portes ouvertes, alors voici notre petit album souvenirs.

Une saison de foires aux plantes se prépare avec soin, que ce soit le choix des plantes ou une façon de les présenter, très tôt nous cogitons, nous fouinons dans les nouvelles listes de nos partenaires, nous en cherchons de nouveaux. Bref, pour le printemps, notre travail de fourmis commence maintenant, des mois à l'avance.
 

HIVER-PRINTEMPS 2018

En janvier, une fois n'est pas coutume, nous visitons la foire d'Essen, en Allemagne. On y trouve quelques nouveautés, même si en matière de conifères, l'offre reste plutôt habituelle.

  

 

En février, ce sont les jardins d'hiver qui nous appellent et nous faisons la rencontre de Christian Peyron, un artiste jardinier magnifique.
 

  

L'homme est surprenant à plus d'un titre

  

Nous profitons d'être dans la région pour saluer Simone Rivation et Sylvain Brunet-Manquat, et aussi visiter le Jardin Botanique de Lyon.

  

 

En mars, nous avons visité quelques uns de nos partenaires et d'autres plus connus.

A Boskoop, en matière de plantes, on trouve de tout, toute sorte de pépinières, jardineries et dans la pluspart d'entre elles, si on prend la peine de fouiner, on déniche de véritables petits trésors raricimes.
Esveld est un incontournable.

Promenade dans l'aceratum et dégustation de thé, à l'anglaise. un grand plaisir pour nous.

  

 

Le 11 mars, nous visitons également la Fondation Kreftenbroeck Arboretum à Rhodes-Saint-Génèse et son très beau jardin, avec notamment un escaliers aux conifères, mémoire d'une époque où les jardiniers aimaient les utiliser.

  

Nous y retrouvons avec plaisir Sandrine et Thierry Delabroye avec leur fabuleuse collection d'Helebores.

 

Les 28 et 29 avril 2018 - Ce sont les JOURNEES des PLANTES rares et de collection à la FEUILLERIE DE CELLES
Dans ce domaine magnifique, entretenu avec soin et passion, c'est toujours un plaisir de pouvoir fouler l'endroit avant le public. moment de zenitude.

Cette année les kalmias n'ont jamais été aussi beaux. Ils sont très prometteurs. Les conifères sont tout en couleur avec les nouvelles pousses et les cônes colorés.

  

Ness s'est encore beaucoup amusée avec la balançoire de Palick, mais elle s'est aussi régalée avec le jus de pommes de Carine gdf.
Dimanche il a beaucoup plu et Bernard Cwiek des Hôtels à insectes lui a pretté son beau chapeau de lutin géant.
  

 

Le 15 avril, nous allons à KALMTHOUT.
Abraham Rammeloo nous a chaleureusement invité pour la foire aux plantes et, une fois n'est pas usuel, c'est comme visiteurs que nous découvrons ce bel arboretum à Pâques. 

Laurent se prend pour un oeuf et je me pâme auprès des magnolias.

  

 

Le 05 mai, avec le cercle des dendrologues belges, nous visitons une fabuleuse collection de Wisteria, près de Gand.

 

Les 10 et 11 mai, nous sommes partis dans le nord de l'Allemagne, sur les conseils d'un de nos partenaires, visiter l'Exposition de Rhododendrons de Westerstede.
Nous nous sommes régalés. L'exposition est exceptionnelle, présantant des plantes de qualité et des cultivars intéressants à plus d'un titre.

  

  

  

  

Dans cette région, riche en tourbières, on y trouve beaucoup de pépinières, notamment spécialisées en rhododendrons, mais aussi en conifères. Les allemands utilisent leurs techniques de culture avec zèle; les plantes sont taillées, densifiées et utilisées parfois de façon inattendue, comme ce tapis carré de Pinus, ci dessus, à droite.

Une partie de l'expo se consacre aux produits de bouche et à la déco, avec des tendances un peu différentes des nôtres.

  

 

Du 18 au 20 mai - Les JOURNEES des PLANTES de CHANTILLY

La qualité de notre stand nous rapporte le ruban d'or, trophée distribué à chacun, de l'or au bronze, afin de vanter nos qualités. Tout est pris en compte: la qualité des plantes et l'intérêt des cultivars, la présentation et la justesse de l'étiquettage. Cela fait plusieurs éditions de suite que nous sommes évalués au meilleur niveau et nous en sommes très contents. C'est une belle récompense.

  

 

Encore de belles compositions végétales à Chantilly.

  

Et après les efforts... le réconfort.
Les visiteurs sont rentrés chez eux, les bras chargés de nos merveilles et nous continuons à flâner dans le domaine.

 

NOS PORTES OUVERTES se déroulent le WE suivant, les 26 et 27 mai.

  

 

Et puis la grèle, dès le lundi. 20 minutes d'un vent soutenu, alignant, avec méthode, ses jets de billes glacées.
Le jardin est dévasté en un clin d'oeil, mais nous le savons, il redressera la tête.

  

 

La dernière foire de la saison, une très sympatique journée dans le pays de Liège, au Chateau d'Englebermont, le 3 juin.

C'est toujours l'occasion de se taquiner les uns et les autres.

  

 

Le dimanche 24 juin, une dernière visite de nos jardins, lors du Rallye des jardins ouverts de Belgique en province de Luxembourg.
Nous avons eu l'occasion de vous accueillir une nouvelle fois avec beaucoup de bonheur.

 

A SUIVRE... la partie 2: l'été et l'automne 2018.

 

 

Are you still hesitating to visit us at this fabulous plant festival, in a sumptuous setting?
Here's what can decide you without a doubt.

A retrospective on our history in Chantilly.

But the story does not begin there, in 2014, with the latest editions of the Courson Plant Show.

 

Courson Plant Show - Spring 2014

We have the chance to sit behind the castle, not far from the canal, in the shade of trees, which is not luxury for this WE flooded with a promising sun.
We are pleased. We have a lot of space compared to the nurserymen placed in the squares next to the castle.

We try to highlight our plants and make ourselves known.
In particular, we offer didactic leaflets explaining the appearance of horticultural and botanical varieties of conifer: mutation, alteration, hybridization and witches' brooms.

Ness became the pride of the plant fairs and the confidante of all the nurserymen. The large landscaped areas of the domain have no secrets for her.

      

 

Courson plant Show - Autumn 2014

It is with a real pleasure that we find the wonderful castle of Courson in the fall.
We learn, as well as all, the secret so well kept by the spouses Fustiers: This edition will be the last edition in Courson.
The prestigious torch is transmitted, not without emotion, to the Domain of Chantilly.

 

We focus on fall colors and bring a fragment of our Ginkgo biloba collection.
In Bastogne, we have a collection of more than 140 cultivars, which get lost in the meanders of our gardens.
At Courson, we present about thirty potted and more than 100 in the form of a herbarium.

Ness meets with joy, her friends of the plant festivals of the '2 caps' nursery.

Couson Plant Show in Chantilly - Spring 2015

We discover with a lot of humility The Domain of Chantilly. A page turns, a new story begins.

   

For the first time, we offer Kalmias, plants that we cherish and do not meet often.
We bring a remarkable subject, raised in Belgium. It is all the rage.

 

Couson Plant Show in Chantilly - Autumn 2015

The liquidambars are honored and line the moat of the castle. They replace the Cornus Venus of spring.

   

This fall, we focus on three single-species conifers coming straight from prehistory (In Chantilly, we were talking about transmission): Ginkgo biloba, Sciadopitys verticillata and Wollemia nobilis.
Our selection: the Gingko biloba 'BZN', a Dutch win, passes on the 5th french Channel.

  

 

Chantilly plant Show - Spring 2016

The transition is made. The public has adopted Chantilly.

   

 

Chantilly Plant Show - Autumn 2016

   

This season, we decided to put the package and present our choices of plants in masses, plenty of colors.
We get our first gold ribbon. They were Silver so far.

  

  

  

 

We are very pleased to meet Peter Schrauwen and his wife from Sprundel in the Netherlands.
Breeder including Chamaecyparis lawsoniana Kaatje (named after one of his little girls) or Metasequoia gigantea 'Pete's Weeping'.

 

Chantilly Plant Show - Spring 2017

Under a threatening sky, the new edition of the Plant Days promises to be remarkable and impressive.

 

For the third consecutive year, we present our Kalmias, which are gaining more and more success; as well as our collection of Sciadopitys.
For the occasion, we bring back from Germany some 8 remarkable subjects which will arouse a real interest.

 

  

The theme of the edition is 'Exuberant plants'.
We approach it with coniferous flowers, such as the pink cones of Picea abies 'Push', but also the bright colors of the new shoots of certain conifers.

  

This will be our only edition in 2017.
We are involved in the realization of our new online sales site, as well as the first drafts of Mundi Plantarum, our online encyclopedia. This is not an easy task !

But here we are again in 2018, for a spring edition, which we promise to be exceptional. So soon, on the Chantilly's green.

 

Vous hésitez encore à venir nous faire une petite visite à cette fabuleuse fête des plantes, dans un cadre somptueux?
Voici de quoi vous décider sans aucun doute.

 

Petite rétrospective sur notre histoire à Chantilly.

Mais l'histoire ne commence pas là-bas, mais en 2014, avec les toutes dernières éditions des journées des plantes de Courson.

 

Les journées des plantes de Courson - printemps 2014

Nous avons la chance de nous installer derrière le château, pas loin du canal, à l'ombre des arbres, ce qui n'est pas du luxe pour ce WE innondé d'un soleil prometteur.
Nous sommes ravis. Nous avons beaucoup de place comparativement aux pépiniéristes placés dans les carrés à côté du château.

Nous nous essayons à mettre en valeur nos plantes et à nous faire connaitre.
Nous proposons notamment des feuillets didactiques expliquant l'apparition des variétés horticoles et botaniques de conifère: mutation, altération, hybridation et balais de sorcière.

Ness devient l'érégie des foires aux plantes et la confidente de tous les pépiniéristes. Les grands espaces paysagés du domaine n'ont plus de secret pour elle.

      

 

Les journées des plantes de Courson - Automne 2014

C'est avec un réel plaisir que nous retrouvons le merveilleux château de Courson à l'automne.
Nous apprenons, en même temps que tous, le secret tant bien gardé par les époux Fustiers: Cette édition sera la dernière des journées des plantes à Courson.
Le prestigieux flambeau est transmis, non sans émotion, au domaine de Chantilly.

 

Nous mettons l'accent sur les couleurs d'automne et amenons un fragment de notre collection de Ginkgo biloba.
A Bastogne, nous avons une collection de plus de 140 cultivars, qui se perdent dans les méandres de nos jardins.
A Courson, nous en présentons une trentaine en pot et plus de 100 sous la forme d'un herbier.

Ness rencontre avec joie, ses amies des fêtes des plantes de la pépinière des deux caps.

Les journées des plantes de Couson à Chantilly - Printemps 2015

Nous découvrons avec beaucoup d'humilité de domaine de Chantilly. Une page se tourne, une nouvelle histoire commence.

   

Pour la première fois, nous proposons des Kalmias, cette plantes que nous chérissons et qu'on ne rencontre pas souvent.
Nous amenons un sujet remarquable, élevé en Belgique. Il fait fureur.

Les journées des plantes de Couson à Chantilly - Automne 2015

Les liquidambars sont mis à l'honneur et bordent les douves du château. Ils remplacent les Cornus Venus du printemps.

   

Cet automne, nous mettons l'accent sur trois conifères au genre unique nous venant tout droit de la préhistoire (A Chantilly, nous parlions de transmission): Le Ginkgo biloba, le Sciadopitys verticillata et le Wollemia nobilis.
Notre sélection: le Gingko biloba 'BZN', une obtention néerlandaise, passe sur la 5.

  

Les journées des plantes de Chantilly - Printemps 2016

La transition est faite. Le public a adopté Chantilly.

   

 

Les journées des plantes de Chantilly - Automne 2016

   

Cette saison, nous avons décidé de mettre le paquet et de présenter nos choix de plantes en masses, foison de couleurs.
Nous obtenons notre premier ruban d'or. Ils étaient d'argent jusque là.

  

  

  

 

 Nous avons l'immense plaisir de retrouver Peter Schrauwen et son épouse de Sprundel aux Pays-Bas.
Obtenteur notamment du Chamaecyparis lawsoniana Kaatje (du prénom d'une de ses petites filles) ou du Metasequoia gigantea 'Pete's Weeping'.

 
Les journées des plantes de Chantilly - printemps 2017

Sous un ciel menaçant, la nouvelle édition des journées des plantes s'annonce remarquable et impressionnante.

 

Nous présentons, pour la troisième année conséctive, nos Kalmias qui remportent de plus en plus de succès; ainsi que notre collection de Sciadopitys.
Pour l'occasion, nous ramenons d'Allemagne quelques 8 sujets remarquables qui susciteront un réel intérêt.

 

  

Le thème de l'édition est 'Les plantes exubérantes'.
Nous l'abordons avec les fleurs des conifères, comme les cônes roses du Picea abies 'Push', mais aussi les couleurs éclatantes des nouvelles pousses de certains conifères.

  

Ce sera notre seule édition en 2017.
Nous nous atelons à la réalisation de notre nouveau site de vente en ligne, ainsi que les premières ébauches de Mundi Plantarum, notre encyclopédie en ligne. Ce n'est pas une mince affaire !

Mais nous revoici en 2018, pour une édition printanière, que nous promettons exceptionelle. Alors à très vite, sur le green de Chantilly.