Retour

Trebah Garden - Cornouailles - Sud Ouest de l'Angleterre

 

Le jardin s'installe dans la vallée de la Helford, rivière (ou fleuve, même si ses dimensions sont minimes) qui se jette à la mer. 10 hectares de plantations subtropicales, servies par les embruns du Golfstream.

 

Cupressus macrocarpa

Le cyprès de Lambert pourrait pratiquement être l'emblème de la région tellement on en rencontre d'énormes sujets spectaculaires, vieux de plusieurs centaines d'années, certainement.

A Trebah, c'est l'un d'entre eux qui nous accueille. Il se découpe en ombre chinoise en étallant sa belle ramure. A s'y méprendre, on pourrait jurer y voir un Cedrus deodara.

 

 

Des plantes exotiques, subtropicales

Dès l'entrée, on retrouve les plantes d'origine étrangère, importées en Angleterre dès le XIXème siècle.

 

Palmiers, fougères arborescentes, Pseudopanax surplombent les typiques murets en pierres sèches. On les retrouve systématiquement dans tous les jardins corniques.

 

Ces murets se déclinent en autant de plantes qu'ils peuvent accueillir: Erigerons, fougères,... proposant des décors autant romantiques que naturels.

  

 

Abutilon 'Orange Hot Lava',  Correa 'Marians Marvel' & Isoplexis canariensis, qu'on peut facilement trouver dans les pépinières Burncoose, pas loin de Truro.

    

 

Une fontaine nous apporte un peu de fraicheur. Il ne fait que 22°C, mais dans les cornouailles, une telle température, en plein soleil, nous donne des impressions de canicule. Elle nous annonce une autre plante particulièrement courrue en Angleterre, la Gunnère et ses feuilles géantes.

 

Un peu d'histoire

C'est en 1838 que Charles Fox s'installe à Trebah et développe le domaine. Agent maritime et manager de la fonderie Perran, sa fonction lui donne accès à une foule de plantes et de graines importées en Angleterre. 

Il organise le jardin du côté sud de la vallée en y approtant de l'ombre afin d'accueillir les nouvelles plantes. Cette vaste ombrière est composée de centaines de Pinus radiata, Quercus ilex pour la partie la plus haute, et de Fagus sylvatica, Fagus sylvatica 'Purpurea' plus bas.

Dessiner la vue vers la mer, depuis la maison, est son passe temps obsessif. Il fait construire une tour aussi haute que la cîme des arbres et fait courir un jeune jardinier nanti d'un drapeau coloré, au fil des flancs de la vallée. Juché en haut de sa tour, équipé d'une longue vue et d'un parlophone, il crie à son jeune apprenti les directions à prendre afin de déterminer les endroits précis pour les nouvelles plantations.

 

Quelques plantes remarquées et remarquables

Echium pininana, on la retrouve partout en cornouailles. Cette énorme bisannuelle se ressème naturellement et nécessite deux ans pour former cette impressionnante hampe florale. Plusieures couleurs existent: bleu ou rose.

  

  

 

Agave geminiflora se caractérise principalement par son feuillage extrêment dense, composé de centaines de feuilles linéraires et généralement rigides. Son hampe florale mesure plusieurs mètres de haut.

  

 

Cyperus eragrostis, le souchet robuste est une graminée aquatique originaire d'Amérique du sud. Sa floraison est très graphique et amusante.

     

 

Dicksonia antarctica, la fougère arborescente est arrivée à Trebah en 1880 avec un arrivage de 3000 troncs en provenance de Nouvelle-Zéélande. Cette matière première était destinée à servir de ballast. Le domaine pu en obtenir 300 pour les planter dans le jardin. Aujourd'hui elle agrémente bon nombre de tableaux au fil de la promenade.

    

 

Les Trachycarpus fortunei de Trebah sont enregistrés comme les arbres champions de Grande-Bretagne avec une hauteur de 14,75m, ils ont au moins 150 ans et font partie des premiers sujets plantés dans le pays. Originaire de Chine, il s'agit sans doute du palmier le plus résistant aux climats plus froids.

 

A Trebah, bon nombre d'abres sont remarquables et le domaine compte pas moins de 10 champions nationaux. Ce Thuya multitroncs n'est pas en reste.

 

Les podocarpus ont aussi la cote avec ces deux beaux sujets: Podocarpus henkelii & Podocarpus salignus

    

 

Depuis sa découverte à l'état vivant en Australie, le Wollemia nobilis trouve sa place dans la plupart des jardins anglais, où le climat se prête parfaitement. L'occasion de jeter un oeil plus attentif à son écorce très particulière.

  

 

En Août, place aux hydrangeas

Dans les années 50s, les hydrangeas s'installent en masse à Trebah Garden. Ils constituent une vaste culture pour la production de fleurs coupées. Elles sont envoyées à Covent Garden par le train de nuit qui transportait régulièrement les fleurs des cornouailles vers la capitale. Aujourd'hui encore, des centaines de têtes florales sont envoyées, chaque années, dans le Derbyshire pour les traditionnelles cérémonies 'bien habillées'.

 

La rivière s'est élargie en un vaste delta bleuté, avant de se jeter à la mer.

 

    

   

 

Et là, dans une alcove délicatement protégée, un banc s'offre aux rayons du soleil.

 

Au début du XX ème siècle, Alice Hext, qui a repris la tête du domaine avec son mari, Charles Hext, grand Shérif des Cornouailles, installe ce pont romantique et l'étang en aval qui accueille poissons et flamands roses.

 

Les tableaux qu'on peut apprécier de ce pont sont sublimes et très différents qu'on regarde en amont ou en aval.

 

L'étang offre un peu de répis aux eaux timides, avant la grande jetée.

 

La plage

C'est en 1987, que le jardin s'ouvre au public. Nous l'avons visité une première fois en 1999 et à cette époque elle n'était pas encore accessible. Avec une belle journée, quel plaisir de découvrir cette magnifique crique, cette plage de très fins galets et cette eau limpide. L'occasion de découvrir la glace des Cornouailles, qui n'a rien à envier aux gelato italiennes. 'Chocolate Mint', 'Orange Mascarpone', 'Clotted Cream Rapsberry' ou 'Belgian Chocolate' !

 

Des sous-bois ?

Qui n'en sont pas vraiment. Les Gunnera manicata profifèrent et apportent fraicheur à ceux qui s'aventurent dessous.


  

 

Et des bambous

Phyllostachys edulis

 

Yushania anceps

  

 

Fargesia yulongshanensis

  

 

Chimonobambusa tumidissinoda

  

 

Les Rhododendrons

Une autre famille largement représentées dans les Cornouailles est celle des Ericaceae avec un nombre important de Rhododendron massifs, volumineux, impressionnants. A Trebah, ils arrivent tôt, car le frère de Charles Fox, Robert, est un grand ami de Joseph Hooker, ce fameux collectionneur de Rhododendron qui deviendra directeur de Kew Gardens.
Il faudra revenir au printemps, en attendant, les feuillages sont aussi très attractifs.

    

 

                                                                                               ***

 

Il n'est pas difficile de passer une journée entière à flaner dans cette vallée domptée d'une main de maître. Au fil des générations et des familles qui se sont succédées, le jardins a pris une telle volupté, qu'il est difficile de s'en lasser.

Aux portes ultimes, on retrouve le plantureux cyprès qui nous offre enfin sa face colorée.

Infos pratiques

Trebah est ouvert du samedi au mercredi, de 10h00 à 15h00 pour les dernières entrées. Le domaine ferme à 16h30 et la plage à 16h00. Pendant la période du Covid, il est obligatoire de réserver en ligne.

Website : https://www.trebahgarden.co.uk

Géolocalisation